bok o bok

Retour aux projets

Flying bodies across the fields

Une pièce de Veronika Akopova, Nora Le Guen et Nina Josse

Au cours des dernières années, la population d'abeilles a considérablement diminué. Sans abeilles plus de plantes, plus de nourriture, et donc plus d'humains. Afin d'éviter la catastrophe écologique, les chercheurs ont inventé des drônes pollinisateurs pour remplacer les vraies abeilles. La fonction créationnelle est jusqu'à présent intrinsèquement humaine. Quelle est la place de l'humain dans un monde où les drônes assument la responsabilité du processus primaire de création ?

« Flying bodies across the fields » tente de questionner cette tension entre organique et robotique. La composition musicale pour « Flying bodies », créée par le compositeur russe Andrei Karasyov, est basée sur une méthode expérimentale qui consiste à scanner une image pour obtenir un son, grâce à un code informatique. En l’occurrence, les images utilisées pour produire du son sont des images de ruches d’abeilles.

La recherche esthétique de ce projet est ancrée dans la dynamique fleur-abeille et visible dans le design des costumes. Pantalon rouge, fleurs rouges sur le haut du corps dénudé des interprètes.
La modalité d’écriture chorégraphique de cette pièce s’inspire d’une part de la contrainte créée par les costumes, et donne de la place à du fragile, à de l’éphémère, d’autre part elle explore la méthode de composition algorithmique, basée sur un assemblage complexe de plusieurs données produisant un résultat imprévisible.

trio  40'

mise en scène et interprétation Veronika Akopova, Nora Le Guen, Nina Josse
dramaturgie Gwyn Emberton
musique Andrei Karasyov
vidéo Florian Goralsky
costumes Jeanne Lébène
pilote de drône Bartosz Winiecki

22 avril 2018 (Première) : Gdansk - Klub Żak (Pologne)